Pour en apprendre plus sur les invertébrés!
Facebook

Le croissant nordique : un joli petit papillon commun

Voici revenu le temps de l’année où de nombreux petits papillons de couleur orange et brune sillonnent mes plates-bandes. Peut-être les avez-vous observés également? Il s’agit de croissants nordiques.

Croissant nordique_2

Le joli croissant nordique

Ce papillon d’assez petite envergure (entre 3,2 et 3,8 centimètres) fait partie de la famille des nymphalidés, qui comprend d’autres espèces communes comme le monarque, la belle dame, le vulcain, ainsi que l’amiral (qui avait fait l’objet d’une de mes premières chroniques; suivre ce lien). Il peut être facile de le confondre avec quelques autres espèces de croissants et de damiers; voilà pourquoi il faut être attentif au motif alaire, qui présente de fines (mais distinguables) variations. Le bout des antennes, d’un orange vif, aide aussi à le distinguer du croissant perlé et du croissant fauve retrouvés à l’extrême sud de la province. Les antennes de ces derniers sont seulement noires et blanches.

Croissant nordique_1

Croissant nordique, vue ventrale

Croissant nordique_5

Croissant nordique dans mes marguerites

Croissant nordique_3

Croissant nordique dans une espèce de sédum

On retrouve le croissant nordique dans divers types d’habitats, en particulier là où poussent des asters, la plante-hôte des chenilles. Ce n’est donc pas une surprise si j’en vois en grande quantité dans mes plates-bandes : j’habite à la lisière d’un boisé et beaucoup d’asters poussent au travers de mes hostas et autres végétaux! De plus, la femelle pond ses œufs – environ une quarantaine – sous les feuilles des asters. Vous pouvez compter sur moi pour examiner mes asters de plus près, désormais!

Les croissants qui butinent présentement dans mes fleurs (je les vois beaucoup dans mes marguerites) font partie d’une première de deux générations. En effet, ce papillon a deux générations par année au Québec (parfois trois, selon Leboeuf et Le Tirant 2012) : de la fin mai à la mi-juillet et de la mi-juillet à la mi-septembre. C’est donc dire que nous aurons la chance d’observer ce joli petit papillon tout au long de l’été!

 

Pour en savoir plus

 

2 thoughts on “Le croissant nordique : un joli petit papillon commun

  1. Nadine

    Salut !
    Votre site est très intéressant..je me demandais si tu accepterais de m aider a identifier une ( en faite huit!!)chenille qui a choisi mon citronnier comme hôte.J’ai bien regardé ds mon livres d insectes ou internet ..je ne trouve rien sur cette chenille!?Advenant que vs acceptiez je vs enverrai la photo.
    Merci

    • DocBebitte

      Bonjour,
      Bien que je ne sois pas une spécialiste des chenilles, je peux tenter de les identifier en un premier temps. Si je n’y arrive pas, je pourrai vous référer vers d’autres sources. Vous pouvez me transmettre vos photos de deux manières: soit vous joindre à la page Facebook https://www.facebook.com/Docbebitte et y publier vos photos. Dans ce cas, nous pourrons aussi bénéficier de l’aide des lecteurs, si certains s’y connaissent davantage. Si vous n’êtes pas sur Facebook ou que vous préférez ne pas rendre vos photographies publiques, vous pouvez plutôt me transmettre vos photos à info@docbebitte.com
      PS – SVP aussi m’indiquer dans quelle région vous êtes, cela sera aidant.
      Au plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>