Pour en apprendre plus sur les invertébrés!
Facebook

Dans l’œil de mon microscope : l’antenne parabolique!

Le monde des insectes ne cesse de nous surprendre. On y retrouve une si vaste palette de formes et de couleurs que j’en aurai pour le reste de mes jours à vous entretenir sur différents individus.

Les spécimens de cette semaine arborent sur la tête des appendices de forme bien particulière. Élargis et arrondis, on dirait qu’il s’agit d’antennes paraboliques.

À quoi peuvent-ils bien servir? Et à quel type d’insecte appartiennent-ils?

Vous pouvez répondre à cette devinette en vous joignant à la Page Facebook DocBébitte ou encore en inscrivant votre réponse dans la section « Commentaires » de la présente chronique. L’invertébré-mystère vous sera dévoilé lors de la prochaine publication DocBébitte!

1.Est-ce pour obtenir plus de canaux que ces insectes portent de telles structures?

Est-ce pour obtenir plus de canaux que ces insectes portent de telles structures?

5e concours amical de photographies d’invertébrés du Québec

L’été est enfin à nos portes et les insectes sont sortis de leur cachette après un hiver qui ne semblait plus cesser! C’est le temps de sortir nos appareils photo et de sillonner boisés et plates-bandes!

Pour une cinquième année consécutive, je souhaite encourager les photographes amateurs comme vous et moi à nous faire découvrir leurs coups de cœur entomologiques.

Le concours en est un amical notamment parce que ce sont les lecteurs de DocBébitte qui seront invités à voter. Le « prix » en est également un fort simple : la photo élue favorite du public se verra mise en vedette dans le cadre d’une chronique qui portera sur l’invertébré en question.

Vous pouvez jeter un coup d’œil aux gagnants des années passées :

 

Comment participer?

Tout d’abord, il y a quelques règles à suivre :

  • Les invertébrés doivent avoir été photographiés au Québec ou doivent être retrouvés au Québec (aire de répartition qui inclut le Québec);
  • S’il y a des personnes que l’on peut reconnaître sur vos photographies, assurez-vous d’avoir leur accord avant de me transmettre ces dernières, car elles se retrouveront sur Internet;
  • Les photographies n’ont pas besoin d’avoir été prises à l’été 2017. Vous pouvez fouiller dans vos archives!

 

Ensuite, vous devez transmettre vos clichés en suivant ces instructions :

  • Un maximum de trois photographies par personne peut être soumis;
  • La résolution minimale des photographies doit être suffisante (1200 x 1600 pixels et plus est suggéré);
  • Fournir, pour chaque photo soumise, les informations suivantes :
    • Prénom et nom de l’auteur de la photographie;
    • Endroit où la photo a été prise (exemple : Trois-Rivières, Québec);
    • Si vous connaissez déjà le nom de l’invertébré en question, SVP l’indiquer.
    • Si vous possédez déjà une signature personnalisée, l’apposer sur vos photos avant de me les transmettre. Sinon, je me chargerai d’ajouter votre nom sur ces dernières;
    • Transmettre vos photos à info@docbebitte.com d’ici le 25 août 2017.

 

Photographies soumises

Votre photo a reçu le plus de votes? Je m’engage à publier une chronique entière consacrée à l’invertébré « croqué » sur le vif, incluant bien sûr la photographie gagnante en tête de chronique (et crédits photos associés). Bref, vous serez mis en vedette!

Pour ce qui est des autres clichés soumis, ils se retrouveront dans ma banque de photos et pourraient, qui sait, être utilisés dans le cadre de futures chroniques (également accompagnés des crédits photo)!

Un appel aux votes sera effectué auprès des lecteurs DocBébitte après la date limite de soumission.

À vos appareils photo et bonne chance!

Aller hop! Salissez-vous, penchez-vous… et prenez de belles photographies d’insectes!

Aller hop! Salissez-vous, penchez-vous… et prenez de belles photographies d’insectes!

Festival des insectes 2017 : jamais deux sans trois!

Vous vous demandiez peut-être pourquoi je n’avais pas publié de chronique complète DocBébitte au courant des dernières semaines? J’étais affairée à préparer une conférence, ainsi que du matériel entomologique que je comptais présenter lors de la troisième édition du Festival des insectes à l’Aquarium du Québec.

Cet événement, organisé conjointement par La Bibitte Mobile et l’Aquarium du Québec, en est un très attendu dans la région chaque année. À l’instar de 2015 et de 2016, je vous brosse à nouveau le portrait des attractions dont on pouvait profiter.

Festival2017_Spécimens

Spécimens vivants et naturalisés se côtoient

Festival2017_Victor

Comme à chaque année, Victor l’Insecteur charme l’auditoire

Festival2017_Volière

Volière à papillons

Comme chaque année, un kiosque de dégustation d’insectes permettait aux audacieux de croquer quelques arthropodes cuisinés. Pour ma part, j’ai engouffré quelques grillons à la lime, ainsi que deux morceaux de galette aux grillons. J’aurais volontiers dégusté les grillons au chocolat et au caramel, mais je dus passer mon tour à cause de restrictions alimentaires temporaires pour petits problèmes de santé (oui, vivre sans chocolat semble possible!). J’ai particulièrement aimé la galette – d’où la récidive!

Une quantité impressionnante d’invertébrés naturalisés était également étalée pour le plaisir de nos yeux. Certains individus étaient même en vente pour les participants avides d’augmenter la taille de leur propre collection.

De plus, il était possible d’observer et de manipuler diverses espèces d’invertébrés bien vivants. C’est ainsi que je pus constater que la force des pinces d’un scorpion équivaut à celle d’une écrevisse québécoise! Le scorpion que j’avais entre les mains ne voulait visiblement pas quitter une DocBébitte aussi chaleureuse! Ce dernier s’accrocha effectivement avec force à mon doigt lorsque le bénévole responsable des manipulations tenta de le reprendre par le bout de l’abdomen. Heureusement, cette petite aventure me permet maintenant de dire aux gens qui ont peur de se faire pincer qu’il n’y a aucune inquiétude à avoir! J’ai survécu!

Malgré les risques très faibles d’incidents, des insectes un peu moins intimidants étaient tout de même disponibles aux fins de manipulation : chenilles, ténébrions et papillons qui, pour leur part, se laissaient admirer dans une volière où l’on pouvait circuler à souhait. La volière à papillons était située dans un bâtiment où il était aussi possible d’épingler ses propres insectes ou encore de confectionner des colliers à l’aide d’insectes naturalisés.

Pour couronner le tout, des conférences enrichissantes et divertissantes étaient offertes en rotation sous un chapiteau. Je dois avouer avoir été charmée par le dynamisme et l’aisance des différents conférenciers de milieux et d’âges variés. J’ai beaucoup appris. En outre, saviez-vous que certains insectes se font exploser la tête pour protéger leur colonie, qu’un ver coupé en deux ne forme pas deux vers contrairement à ce qu’en dit le mythe associé… Ou encore que certains entomologistes ont passablement peur des araignées? Je ne nommerai personne! Votre humble chroniqueuse faisait partie de la distribution. Je me suis en effet amusée à entretenir les visiteurs sur mon dada : les invertébrés aquatiques!

Je vous invite à jeter un coup d’œil à la galerie photos qui offre quelques souvenirs de l’événement. J’en reviens personnellement énergisée… et prête pour la 4e édition! À l’année prochaine!

 

Galerie photos

Festival2017_YDubuc

Présentation sur les papillons de la famille Saturnidae, par Yves Dubuc

Festival2017_JMBeland

Jean-Michel Béland nous a fait découvrir les super pouvoirs des insectes!

Festival2017_ACotton-Gagnon

Anne Cotton-Gagnon brise plusieurs mythes sur les invertébrés

Festival2017_LLeclerc

Ludovic Leclerc parle du mimétisme et des techniques de défense

Festival2017_NBedard

Nicolas Bédard relate son voyage au Costa-Rica

Festival2017_POOuellet

Sous le thème « perles de volcans, explosions de couleurs structurales », Pierre-Olivier Ouellet nous parle des « bijoux » d’invertébrés!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

DocBébitte en pleine action! Merci à Gilles Arbour pour ce cliché!

Festival2017_Goliath

L’impressionnante mygale Goliath de Victor L’Insecteur

Festival2017_Scorpion

Scorpion que j’ai pu manipuler (avant qu’il ne me pince!)

Festival2017_Dégustation1

Kiosque de dégustation

Festival2017_Dégustation2

Grillons à la lime ou galette aux grillons? Seriez-vous tentés?

Joyeuses Pâques 2017!

Le printemps pointe tranquillement le bout du nez et avec lui reviennent nos insectes et invertébrés bien-aimés! Pâques marque souvent ce moment où la neige se retire pour faire place aux plates-bandes et aux fleurs qui les composent… et qui dit fleurs dit, bien sûr, pollinisateurs et prédateurs associés!

C’est donc sur quelques photos printanières que je vous souhaite de passer de très joyeuses Pâques 2017!

Caroline, alias DocBébitte!

Morio printemps

Les Morios sont parmi les premiers insectes à sortir de leur abri hivernal

Zelus luridus_2016

Réveil printanier pour ce réduve qui a passé l’hiver sous la couverture de feuilles

Coccinelle à sept points 3

Coccinelle à sept points sur un bourgeon de lilas

Bombylius_4

Les bombyles peuvent être observés assez tôt en avril-mai